La galvanisation
à chaud

La galvanisation à chaud est un procédé de revêtement anti-corrosion de l’acier par immersion dans un bain de zinc en fusion (450°) qui lui confère un revêtement épais (60 à 100 µ/face)* contrairement aux tôles pré-revêtues de zinc en continu (5 à 20 µ/face) qui sont coupées ou soudées après revêtement.

(*1µ (micron) = 1/1000ème de mm)



Le revêtement de zinc sur produit fini permet de protéger les tranches et les soudures. De plus le produit devient étanche, d’où l’intérêt de cette technique pour les arrosoirs, seaux et autres contenants.



Le zinc est une des meilleures protections anti-corrosion de l’acier (évite la formation de la rouille). Presque la moitié de la production mondiale sert à protéger l’acier (dans l'automobile, la construction, l'électroménager, les équipements industriels,…).

Son efficacité dans le temps s’apprécie en fonction de l’épaisseur du revêtement et le milieu dans lequel il est exposé.

Atmosphère rurale : perte de 0,8 à 1,5 microns par année
Atmosphère urbaine : perte de 1,5 à 3 microns par année
Atmosphère marine : perte de 2,5 à 5 microns par année

La galvanisation à chaud assure donc une tenue dans le temps de l’acier de l’ordre de 30 ans en atmosphère de moyenne agressivité. En se refroidissant, le zinc cristallise. Il laisse apparaître en surface un joli « fleurage » apprécié en décoration.



Le zinc est un métal de masse volumique 7,13. C'est le 24e élément le plus abondant dans l'écorce terrestre.  Le principal minerai, la sphalérite, se trouve principalement en Australie (21%) et en Chine (17%). C’est un métal utilisé depuis l’antiquité. Des bracelets de zinc datant de 500 ans avant JC ont été découverts en Grèce.

Le zinc est un élément indispensable à l’homme. On note des carences en zinc dans les populations sujettes à la malnutrition ou se nourrissant de façon mal équilibrée.

Le zinc est reconnu pour ses bonnes propriétés fongicides et antiseptiques. Il est utilisé dans le traitement de l’acné et entre, par exemple dans la composition du mitosyl* (*laboratoire Sanofi-Aventis) utilisé contre les rougeurs des fesses du nourrisson. C’est probablement cette particularité qui permet à l’eau contenue dans nos abreuvoirs de ne pas « croupir » contrairement aux abreuvoirs en matières plastiques.

Le zinc est un complément alimentaire assez à la mode pour ses effets sur la peau et les cheveux. On lui attribue aussi un effet bénéfique sur la sexualité. Néanmoins, le zinc a une grande solubilité en contact avec des aliments acides et l'utilisation du zinc en contact avec les aliments est réglementée dans certains pays. Les recommandations du conseil de l’Europe (oct.2000) précisent que « les ustensiles en zinc galvanisés peuvent être utilisés en contact avec les denrées alimentaires sèches et alimentaires non acides. »

En réagissant avec certains éléments ambiants (humidité, oxygène,...), le zinc se patine, son éclat et son fleurage disparaissent. En contact avec de l’eau stagnante, il se forme des taches blanchâtres (appelées parfois « rouille blanche ») constituées notamment d'hydroxyde et d'oxyde de zinc. Cet aspect « vieilli » est parfois recherché pour son côté « vintage ».